Dernière modification par Johan - 2021-10-24 17:43:21

Tout est possible pour Dieu

Genèse 12 1-4 ; Corinthien 13 1- 8 ; Marc 10 17-31

Voici un homme qui se précipite vers Jésus et se met à genoux: c’est une scène que nous avons déjà vue à plusieurs reprises dans les Evangiles: l’homme atteint de la lèpre, la femme syro-phénicienne…
mais eux venaient vers Jésus pour qu’il agisse sur leur maladie, qu’il fasse une action concrète, qu’il les guérisse physiquement..
Ici cet homme se précipite vers Jésus pour lui poser une question ; il ne veut pas une action de sa part, il veut une réponse bien précise à sa demande pour savoir ce que lui, doit faire.
Il vient parce qu’il sent bien que quelque chose lui manque et que, malgré sa situation matérielle florissante et sans doute la position sociale qui va avec, il n’est pas très bien avec lui-même. Il est inquiet, il est troublé.

« Bon Maitre que dois-je faire pour hériter la vie éternelle «  La formulation de sa question en dit beaucoup sur lui… sans doute bien plus qu’il ne l’aurait souhaité … que dois-je faire ?
Cette question dit combien cet homme est centré sur lui-même et dans une grande inquiétude car il ne maitrise pas l’après…
Elle dit aussi qu’il attend une liste d’actions à réaliser .. pour .. se rassurer.
il a l’habitude d’agir, de contrôler, de maitriser et là ,il y a vraiment une dimension qui lui échappe: après la vie….
la vie éternelle, oui, mais comment ?
et pourtant, ce qui est étonnant c’est qu’ il utilise l’expression « hériter la vie éternelle » qui signifie que, comme un héritage, on la reçoit précisément sans rien faire.
Oui c’est vrai, peut-être
mais lui, il a tellement besoin de faire…d’agir concrètement pour avoir prise sur les évènements, pour contrôler sa vie, pour maitriser les situations…sinon il est tellement inquiet !
Alors Bon Maitre, que dois-je faire ?

  • Et Jésus, comme bien souvent, ne répond pas à sa question:
    Pourquoi me dis tu bon ? personne n’est bon sinon Dieu seul
    Avec cette réaction, Jésus veut le décentrer de lui même afin qu’il tourne son regard vers Dieu. Dieu source de tout, Dieu qui est bon sans mesure, d’une façon presque incompréhensible.
    Il veut l’amener à changer de regard et à se tourner vers l’invisible, le Tout autre, la source de tout.

  • Et Jesus poursuit en citant 6 commandements ;
    Oui, 6 commandements et non pas 10
    et lesquels alors ? eh bien ce sont les 6 commandements qui parlent de la relation aux autres, de la façon d’être avec les autres.

Pour Jésus, c’est une façon de dire que la fidélité à la Loi passe par la relation aux autres, par la façon d’être avec les frères et soeurs et que, dans la relation à l’autre, dans l’ amour fraternel, on est dans l’amour attendu par Dieu.

Jésus a voulu déplacer cet homme du « faire » à l’être », du contrôle par l’action au lâcher prise pour le risque de la relation à l’autre.

  • Mais l’homme n’a pas compris… sans doute n’était- il pas prêt pour recevoir cette parole:
    L’homme poursuit donc en insistant sur sa dévotion, sur son application à respecter les commandements à la lettre « j’ai observé tout cela depuis mon enfance »; on le sent sincère mais …on sent aussi qu’il ne peut pas sortir de son schéma mental : FAIRE, CONTRÔLER, S’ASSURER de tout.

  • Et Jésus a compassion de lui: il est touché par sa sincérité, par sa demande, par sa volonté de bien faire : »il le regarda et l’aima: » il le voit tel qu’il est et il l’aime tel qu’il est, même dans cette incapacité à changer de regard, à s’ouvrir à autre chose, à plus grand que Lui .
    Ce regard d’amour sans jugement est à lui seul tellement fort…C’est celui qu’Il pose sur nous aussi.

  • Mais Jesus va plus loin : avec une parole encore plus forte, radicale, sans compromis pour montrer que c’est à un changement radical qu’il invite cet homme, un changement au niveau de l’être et non pas du faire.
    Il te manque une seule chose Va, vends tout ce que tu as, donne le aux pauvres et tu auras un trésor dans le ciel.
    il te manque c’est à dire il y a une dimension que tu n’as pas comprise mais c’est la dimension essentielle !
    Jesus ne l’invite pas à faire plus, à faire encore..
    il l’invite à regarder le manque dans son être.

Va = lâche prise, détache toi de tout ce qui te tiens prisonnier

Vends tout = sépare toi de ce qui te retiens, de ce à quoi tu t’accroches, décentre toi.
ce qui compte c’est toi tel que tu es et non ta richesse qui est une fausse sécurité.
Accepte d’être seulement qui tu es, toi, profondément.

Donne le aux pauvres = entre en relation avec les autres dans l’amour et la compassion.
Accepte ce risque d’être toi -même pour aller à la rencontre de l’autre, ton prochain, ton frère qui a besoin de toi.
C’est l’amour qui va venir combler ce manque que tu ressens: amour de Dieu pour toi qu’il te suffit d’accueillir et amour pour ceux qui sont tes frères et soeurs en Lui.

il y a une radicalité bouleversante dans cette parole de Jesus; l’exigence est énorme, totale, radicale comme est radical le commandement d’amour que Dieu nous donne.

1.Corinthiens 13.3
Quand je distribuerai tous mes biens, quand bien même …s’il me manque l’amour, cela ne me sert à rien.

Autrement dit :
C’est alors, quand tu te seras inscrit dans l’amour que tu pourras me suivre mais pour cela il faut t’alléger de tout ce qui te retient, il faut te débarrasser de tes fausses sécurités, de ton faux ancrage matériel …
Sinon, tu es prisonnier et tu ne peux pas me suivre.

Abram a répondu à cette demande de Dieu de lâcher prise :il a tout quitté, tout lâché pour l’inconnu .
il faut passer par cette étape de renoncement pour entrer vraiment dans la confiance et devenir disciple.

  • Mais l’homme s’assombrit à cette parole et s’en alla
    Il n’est pas prêt pour cela; il n’a pas compris.
    il est triste car il était venu chercher une réponse: un espace s’était pourtant ouvert en lui; il y avait une quête…mais il n’a pas compris; il n’était pas disponible pour ce lâcher prise.
    Qui sait si cette Parole ne fera pas son chemin en lui…
    Aujourd’hui il n’était pas prêt comme souvent nous ne le sommes pas non plus mais la Parole sait faire son chemin, à sa façon, à son rythme…et nous ne maitrisons pas cela….

  • Après le départ de l’homme, Jesus se tourne vers ses disciples et il va encore accentuer le message avec cette image étonnante du chameau qui passerait dans le trou d’une aiguille !!
    Ceci pour donner la mesure du changement de regard qu’il nous faut réaliser pour entrer c’est à dire pour commencer le chemin dans le Royaume de Dieu.
    Les disciples sont effarés, eux qui ont quitté leur vie d’avant pour suivre Jesus ! Ils ne comprennent plus et sont ébahis ! on imagine leur sentiment ! tout ça pour s’entendre dire cela !
    Mais Jesus, par cette image improbable, veut leur faire comprendre que par nos propres forces d’humain, on ne peut rien faire et certainement pas comprendre le Royaume.
    Empétré dans la matérialité et dans l’importance que nous accordons à « l’avoir », nous ne pouvons pas comprendre mais…en se confiant à Dieu, en gardant le regard sur Lui, en étant dans une vraie relation avec lui …alors par Lui, on peut comprendre …..
    Et c’est la seule façon.
    « c’est impossible pour les humains mais non pas pour Dieu,car tout est possible pour Dieu »

    Accepter l’amour de Dieu, l’accueillir en nous permet de se mettre en route –Va – ;
    de quitter un confort – Vends – ;
    d’abandonner une logique d’accumulation – ce que tu as –
    pour une vie faite de perte et de don – donne-le aux pauvres -,
    dans les pas de Jésus et à l’écoute de sa parole : suis-moi !

Jesus est venu bouleverser les repères pour annoncer une bonne nouvelle incompréhensible dans nos grilles de lecture: ce n’est qu’au prix d’un lâcher prise total (père, mère…maison…) d’un oui à la confiance…que nous pouvons y accéder. Seuls, nous ne pouvons pas; tous nos logiciels humains nous en empêchent, tous nos cadres de référence nous en empêchent, nos préjugés, notre regard sur le monde et sur les autres.

Il n’y a qu’une façon: se tourner vers Dieu, Dieu d’amour et de miséricorde et c’est ancré en Lui que cela peut devenir possible.

et voici la bonne nouvelle: ce Royaume il est pour ici et maintenant
la bonne nouvelle du salut n’est pas à attendre, elle est à recevoir et à vivre.
Si la vie éternelle est un héritage, alors je n’ai rien à « faire » pour l’obtenir…juste à me libérer et à m’inscrire dans la confiance pour pouvoir suivre Jesus.
Mais pour cela,ll faut quitter, se détacher, se délester, se libérer,se laisser aller à la confiance et à Jesus qui montre le chemin.

• Ce récit n’est pas une invitation à la pauvreté ni une condamnation du bien être matériel…  

C’est une invitation à se délester du poids que représente le matériel, et ses fausses sécurités.
• Une invitation à se placer sous le regard de Dieu, dans une vraie relation à Dieu et aux autres.
Une invitation à bouleverser son regard et à se laisser faire, habiter par Dieu, à faire confiance
Une invitation qui bouleverse aussi notre relation aux autres pour la centrer sur l’amour fraternel.

  • Finalement, ce texte est d’une très grande actualité !
    dans notre société hyper matérielle,focalisée sur l’ »avoir » aux dépends de l’être, ce texte vient nous interpeller :
    Alors que toutes les formes de publicité veulent nous faire croire que pour « être » il faut « avoir »,Jesus vient nous dire que notre vraie richesse est à l’intérieur de nous mêmes dans une relation d’amour : dans l’amour de Dieu pour chacun de nous et dans l’ amour fraternel.
    Il vient nous dire aussi que dans l’amour, le Royaume commence ici et maintenant !

    • C’est aussi un texte qui nous concerne tous: lâcher prise, n’est ce pas difficile pour chacun de nous…..n’est ce pas un défi de tous les jours ?

    • C’est enfin un texte très exigeant mais formidablement encourageant :
    il nous confronte de façon formelle à nos limites ( l’homme est reparti triste: à première vue il ne s’est rien passé en lui).
    et il nous renvoie à notre responsabilité :
    A nous de choisir :
    A nous de choisir entre nos repères,nos fausses sécurités et le lâcher prise et la confiance.

Les 2 ne sont pas compatibles.
Le choix est entre nos mains.
Dieu aime, Dieu sauve et tout est possible à Dieu
Il nous attend, il nous offre le salut il a donné Son Fils pour nous.
Il nous tend la main: à nous de voir ……

S’attacher au Christ commence par un détachement.
A Nous de passer de l’amour de la Loi à la loi de l’amour.

Voici la bonne nouvelle: Recevoir la vie éternelle commence ici et maintenant.

Amen

Madame Brigitte Raymond
Le 10 octobre 2021
(enregistré par Stéphane)